Retour sur la résidence de création « Une journée à Takaledougou »

Conte musical

Suite à une première résidence cet hiver au centre culturel, le projet artistique « Une journée à Takaledougou » a rencontré les faveurs des professionnels du spectacle, pour le plus grand bonheur de Gurvan et Amadou de la compagnie du Vent dans les Ouïes. « Le film que nous avons présenté leur a plu, nous avons profité de leurs regards experts, de leurs conseils pour faire évoluer le projet ». Ainsi la sieste musicale s’est, au fil des rencontres, muée en un spectacle plus rythmé et scénographié. « Si la période est très difficile pour le secteur du spectacle », confie Gurvan, « il est appréciable de prendre le temps de la création ».

Pour atteindre cette esthétique et cette technicité, les artistes ont noué des collaborations nombreuses et variées. S’appuyant sur les compétences du FabLab de Concarneau et de Julia Gourlay (graphiste designeuse), ils ont pu créer d’incroyables masques africains connectés. Dotés de capteurs capacitifs, un jeu de mains devant ces masques suffit à diffuser et à moduler des sons enivrants. L’intégralité de la scène est d’ailleurs interactive, Gurvan danse en rythme sur des dalles posées au sol et la chorégraphie s’accompagne d’une symphonie sonore, quant aux objets qui composent le décor, ils jouent des airs au seul contact des acteurs… La magie opère !

Mais, capté par les lumières, la voix envoûtante d’Amadou, la douceur des airs de Kora, le décor chaleureux ; le spectateur ne percevra pas toute la technologie présente sur le plateau… Car « Une journée Takaledougou » est avant tout un conte musical qui immerge le spectateur dans le quotidien d’un village africain du lever au coucher, entre travail et croyances animistes célébrant la magie de la faune sauvage.

C’est une histoire adaptée aux plus petits, que Guvran et Amadou connaissent bien. Ils apprécient la fraîcheur des leurs réactions, mais avouent « qu’ils sont sans concessions, ils aiment ou n’aiment pas ». C’est la raison pour laquelle, ils prévoient de concert avec les Relais d’assistantes maternelles et les Maisons de la Petite Enfance de tester le spectacle et les moments d’interactions avec ce jeune public lors de leurs prochaines résidences. Avant de tourner cette très belle création à travers toute la France à partir de la fin de l’année, une date rospordinoise est prévue, sur la scène qui l’a vue naître !

Résidence de création du 26 au 30 avril au centre culturel « Une journée à Takaledougou / par la Cie du vent dans les ouïes – Gurvan Loudoux et Amadaou Diao – Régie générale David Arnassalom – Un projet coproduit par le centre culturel de Rosporden, il est également soutenu par le réseau 4 ASSet+, Le très Tôt Théâtre (Quimper), la Carène (Brest), la Grande Boutique (Langonnet) et le Run Ar Puns (Châteaulin).

 



toutes les actus

Pandaroo – session live captée en janvier dernier à visionner sur YouTube !

Centre culturel de Rosporden

lire la suite >

Vendredi 19 novembre 2021 - 21h

Alexis HK

Réduit 17€ I Plein 23€

lire la suite >
Résidence de la Cie l’Oisellerie

Centre culturel de Rosporden

lire la suite >